Contactez-nous
merci de remplir le captcha
votre email a bien été envoyé.

Les informations portées sur ce formulaire vous concernant sont à l’usage de notre établissement et de nos prestataires techniques afin de traiter votre demande. Vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles. Conformément à la Loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, et au règlement général sur la protection des données, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d'opposition et de limitation du traitement relatif aux données personnelles qui vous concernent, ainsi que du droit à la portabilité des données et de définition de vos directives relatives à la gestion de vos données après votre décès. Vous pouvez exercer ces droits par email à l'adresse . Pour en savoir plus, consultez les mentions légales.

+ 34 943 56 91 30
Réserver play-button play-arrowcube
current_article.title

Hondarribia en été

Publié le 31 juillet 2017, Dans Evenement

Se promener dans le quartier de la Marina : voilà bien longtemps que nous n’en avions pris le temps, se poser là et regarder, regarder et redécouvrir ce lieu, comme si c’était la première fois… 

Installés sur une terrasse de la Calle San Pedro, doucement caressés par les rayons d’un soleil d’été, nous nous sommes laissés à nouveau surprendre par tous ces balcons fleuris, par le mouvement incessant des gens qui font quelques achats avant d'aller à la plage, par les bandes de garçons et de filles turbulents, vélo à la main et serviette autour du cou, qui se réunissent sous l'ombre des platanes avant d’aller au port pour passer la journée. A peine le temps pour le café de refroidir un peu, et c’est toute l’innocence d’une jeunesse retrouvée… 

Et nous voici soudainement revenus à l'époque où l’on se baignait dans les « Ramplas », et où les sirènes des bateaux de pêche qui appareillaient au crépuscule nous rappelaient qu'il était temps de rentrer à la maison… Nous avions appris comment savoir si la marée était montante ou descendante en regardant simplement la position des bateaux amarrés dans l'estuaire… Et quel spectacle que toute cette glace jetée aux bateaux avant qu’ils n’accostent sur le marché aux poissons, alors au milieu du village. Les femmes y réparaient les filets étendus à même le sol : comment pouvaient-elles supporter de rester aussi longtemps sans bouger, accroupies sur ces petits bancs de bois ?... Cet ancien marché aux poissons (la « benta ») a maintenant disparu : il n’en reste que le petit ponton où débarquent à flots continus les touristes d’Hendaye, et le Marinel, cet ancien bateau de pêche d’un bleu éclatant, comme l’âme de Hondarribia… 

Un bruit des cuisines interrompt bientôt cette rêverie : c’est l’annonce de nouveaux délicieux « pintxos », qui remplissent d’abord le comptoir avant les estomacs de tous les gourmands qui se laissent tenter… Retour à l’hôtel par le bord du fleuve, en passant sous l’arche de la « Hermandad ».  

Ici, tous les 25 Juillet, est célébrée la procession de la « Kutxa », en souvenir de l'ancienne cérémonie de passation de pouvoir de la Confrérie des Pêcheurs de Saint-Pierre à Hondarribia. La fille d'un pêcheur, vêtue de la robe et du châle traditionnels, portant sur sa tête la Kutxa ( une grande malle de bois) contenant les dossiers, livres et autres reliques de la Confrérie, va en procession, escortée par les mandataires, les capitaines et les rameurs jusqu’à la cathédrale paroissiale où sont alors lus les actes de l'année. Puis elle retourne à la « Hermandad », portant toujours la « Kutxa » sur la tête, et fait alors des tours sur elle-même en dansant au son de la musique, pour préparer le succès de la future saison de pêche : plus nombreux les tours effectués, et meilleure  sera la prochaine campagne !... 

Qu’Hondarribia est belle en été : à l’image des balcons verts et bleus de la Marina, tout y respire la joie, la vie à pleins poumons.
 

 

Photo de Kutxa Entrega : F. de la Hera